FTX sélectionne Coinbase Custody en tant que dépositaire

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  

FTX, une crypto-bourse soutenue par le géant Binance, exploite désormais le service de conservation du californien Coinbase pour stocker et sécuriser les actifs numériques sur sa plateforme.

 

Selon un communiqué de presse, FTX est devenu un client de Coinbase Custody International.

Aujourd’hui, nous accueillons FTX, l’une des plateformes de dérivés de crypto-monnaie et de trading au comptant les plus excitants au monde, sur Coinbase Custody. En tant que principal dépositaire de FTX, Coinbase Custody sera responsable du stockage de son jeton d’échange ERC-20, le FTT,” a écrit Coinbase.

Alors que plusieurs grands acteurs du secteur, comme Polychain Capital, Grayscale Investment et A16z Crypto, exploitent déjà la solution de sécurité, on apprend que FTX est maintenant le plus grand client de Coinbase Custody.

La nouvelle fait suite à l’arrivée de FTX sur le marché américain. La bourse a en effet récemment déposé une demande de licence auprès de l’organisme de régulation FinCEN. Elle souhaite en outre par la suite obtenir une BitLicense afin de servir les traders basés dans l’État de New York.

L’année dernière, FTX a reçu un investissement stratégique (montant non divulgué) du célèbre crypto-exchange Binance.

Fondée à San Francisco en 2018 et aussi soutenue par Lemniscap, Greylock Partners et ConsenSys, la plateforme offre des produits dérivés, y compris des contrats à terme, ainsi qu’un service de gré à gré (OTC) pour Bitcoin, Ethereum, Bitcoin Cash, Litecoin ou encore le stablecoin USDT.

En début d’année, elle étoffait son offre avec le lancement de contrats d’options sur Bitcoin.


Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  

Miner Hashrate

Next Post

Trump diffonde fake news? Il fact checking di Twitter lo sbugiarda, ed è polemica

Wed May 27 , 2020
Spread the love        Tweet      Per la prima volta, Twitter ha apposto un avviso su due tweet (qui un esempio) del presidente degli Stati Uniti Donald Trump, segnalando inesattezze (e/o falsità) nel loro contenuto. Un “fact checking” dopo anni di pressioni e polemiche sull’immobilismo del social network davanti a tweet con contenuti […]
Trump diffonde fake news? Il fact checking di Twitter lo sbugiarda, ed è polemica